Que faire en cas de sinistre : 10 étapes à suivre

Incendie? Dégât d’eau? Votre demeure est inhabitable en raison d’un sinistre et vous ne savez pas par où commencer? Ces 10 étapes vous permettront de passer à travers le processus d’indemnisation et de relocalisation temporaire.

1. Communiquez rapidement avec votre assureur

Expliquez le sinistre et ses conséquences à votre assureur. Ayez en main votre contrat d’assurance de dommages, ce qui accélérera le processus. Un expert désigné par votre assureur enquêtera sur la cause et estimera les dommages subis, mais une description de votre part facilitera les démarches.

C’est cet expert qui, en cas de sinistre, vous accompagne dans les démarches de réclamation.

2. Contrôlez l’aggravation des dommages

Presque simultanément que vous contactez votre assureur, il vous faut tenter de limiter les dégâts. Attention de ne pas faire de réparation définitive avant d’en avoir discuté avec votre courtier.

En cas de dégât d’eau, par exemple, asséchez le plus rapidement possible, pour faire échec à la moisissure. Si des meubles ou objets souillés ou mouillés doivent être jetés, prenez des photos et tenez une liste descriptive.

3. Sécurisez les lieux et faites faire les travaux d’urgence

Pour éviter d’empirer les dommages, certains travaux d’urgence peuvent devoir être faits. Cherchez une entreprise de restauration après sinistre. Validez exactement ce qu’ils feront et quel en sera le coût avant de leur donner le go. De même, vous devez toujours valider avec votre expert en sinistre avant de procéder à des travaux quelconques.

Homme en train de poser un contre-plaqué pour couvrir une fenêtre à l’extérieur
Vous devez obtenir l’autorisation de votre expert en sinistre avant d’entamer les travaux d’urgence.

4. Vérifiez l’étendue de vos protections

L’expert en sinistre vous expliquera les protections prévues à votre contrat d’assurance habitation et les démarches à suivre. Vous pourriez avoir droit à des frais de subsistance supplémentaires si, par exemple, vous devez quitter votre logis.

Conservez tous les reçus pour les dépenses encourues à la suite du sinistre, car elles pourraient vous être remboursées.

5. Aidez à identifier la cause du sinistre

L’expert validera votre déclaration initiale et consultera peut-être des spécialistes. Vous l’aiderez en lui donnant les informations ou documents qui pourraient l’aider à déterminer la cause du sinistre. Pensez notamment à de récents travaux ou incidents dans le quartier suivant des excavations ou autres éléments qui pourraient avoir une incidence.

En cas de sinistre, seul l’expert peut confirmer la recevabilité de votre réclamation.

6. Documentez votre réclamation

C’est votre responsabilité de bien documenter et justifier votre réclamation. Faites l’inventaire des biens endommagés ou détruits, avec le maximum de preuves de possession (factures, photos, etc.). Indiquez quels biens vous désirez récupérer et ceux qui semblent irrécupérables.

Une fois de plus, seul l’expert peut déclarer un bien perte totale. Plus vite vous remettrez votre inventaire bien documenté, plus vite votre réclamation sera traitée.

7. Trouvez à vous reloger le temps des travaux

Que faire en cas de sinistre quand vous devez vous reloger temporairement? Si votre demeure est inhabitable à la suite d’un incendie, d’un dégât d’eau ou autre, la couverture « frais de subsistance supplémentaires » prévoit une indemnité afin de vous reloger temporairement. Elle couvre les frais supplémentaires d’hébergement et de repas, en excédent de ce qu’il vous en coûte habituellement à la maison.

À Québec et dans la grande région de Montréal, il y a une belle offre de logements pour toutes les situations nécessitant une relocalisation de plus de 1 mois. Différentes dimensions d’unités récentes entièrement équipées sont proposées pour un véritable service clés en main.

Trouvez un logement qui vous permettra de retrouver la paix d’esprit et de confortablement régler votre réclamation. Sachez que vous avez le droit de proposer à votre assureur des endroits où vous souhaitez résider. Il sera ainsi en mesure de sélectionner avec vous le meilleur lieu de résidence selon votre situation.

Logement Arrow Location
Si vous avez besoin de vous reloger après un sinistre, vous pouvez opter pour un appartement récent, haut de gamme, entièrement meublé et tout équipé, comme ceux proposés par Arrow.

8. Cession de créances : gardez le contrôle sur votre indemnité

L’entrepreneur ou le restaurateur après sinistre peut vous demander de signer une cession de créances. C’est ce qui permet à votre assureur de le payer directement pour les travaux qu’il effectue chez vous.

Cette procédure simplifie le paiement des fournisseurs (et votre vie!), mais n’est pas obligatoire et peut rendre difficile le contrôle des dépenses liées aux travaux. Gardez un certain contrôle en demandant d’inscrire un montant maximum du coût des travaux, sur la cession de créances.

Vous évitez ainsi de signer un chèque en blanc et vous vérifiez que les travaux sont faits à votre entière satisfaction avant de remettre le paiement final.

9. Règlement après-sinistre : vous pouvez négocier

L’expert en sinistre a en main votre inventaire de biens endommagés. Il peut maintenant calculer la proposition de règlement selon les protections, les limites et les exclusions de votre police, entre autres la « valeur à neuf » ou la « valeur dépréciée ».

Si vous avez la protection « valeur à neuf », vos biens seront réparés ou remplacés par un article neuf de même nature et qualité. Si vous choisissiez de ne pas réparer ni remplacer certains articles, vous serez indemnisé financièrement selon la valeur qu’avaient les biens endommagés le jour du sinistre, tenant ainsi compte de leur dépréciation.

Lisez attentivement l’offre de règlement et assurez-vous qu’elle vous convient. Si vous avez des interrogations, posez vos questions afin de bien comprendre l’entente de règlement.

Signature de contrat d’assurance
Lisez toujours attentivement les documents et les contrats avant de signer les multiples ententes qui passeront entre vos mains.

10. Paiement de l’indemnité

Selon les dommages, les paiements sont effectués tout au long du processus de règlement, au fur et à mesure que les fournisseurs soumettent leurs factures. Soyez attentif et communiquez votre insatisfaction, s’il y a lieu, à votre assureur avant qu’il paye le fournisseur de services.

En ce qui concerne la franchise de votre contrat d’assurance, 2 options s’offrent à vous. Si la valeur des travaux ne dépasse pas votre montant d’assurance, votre franchise sera déduite de l’indemnisation. L’assureur peut aussi vous demander de payer directement le fournisseur de services.

En conclusion, nos recommandations finales

Nous vous conseillons de faire de votre mieux pour assister rapidement votre expert en sinistre avec des informations, des détails et des photos.

Comme l’assureur a l’obligation de remettre vos biens dans le même état qu’avant les dommages subis, et de vous indemniser dans les 60 jours suivant la réception de votre déclaration de sinistre, à vous d’agir promptement!

Il est recommandé de refuser tout déménagement de vos biens avant d’en avoir fait l’inventaire et d’en avoir documenté l’état, et ce, qu’ils soient récupérables ou perte totale.

Ayez toujours sur vous ou facilement accessibles, les coordonnées de votre assureur et le numéro de votre police d’assurance (en photo dans votre téléphone ou dans un message vocal envoyé à vous-même, par exemple).

Lorsque vous cherchez votre relocalisation temporaire, soyez attentif à ces caractéristiques qui vous assureront confort et tranquillité d’esprit :

  • Choisissez une location temporaire flexible qui peut être modifiée selon l’avancement des travaux. Certaines entreprises proposent le prolongement à la journée, à la semaine ou au mois, et ce, sans bail ni engagement à long terme. De plus, assurez-vous de pouvoir prolonger votre contrat au même prix advenant des délais imprévus.
  • Optez pour un appartement récent, haut de gamme, entièrement meublé et tout équipé. La période après sinistre sera ainsi plus agréable.
  • Assurez-vous d’une prise de possession rapide et d’un service 24/7.
  • Demandez la liste d’inventaire d’accessoires et d’équipements du logement choisi avant de vous engager. À votre arrivée, effectuez une visite pour attester de l’état des lieux. De cette façon, vous éviterez de vous faire facturer des bris ou des éléments manquants à votre départ.
  • Consultez les avis Google de l’entreprise pour vous assurer que vous faites affaire avec des gens de confiance.

Visitez Arrow Location pour trouver votre hébergement temporaire clés en main.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Homme qui installe un détecteur de fumée à l’aide d’un tournevis.

Comment prévenir un incendie : 8 conseils

Saviez-vous qu’au Québec, les pompiers interviennent en moyenne sur 5 600 incendies domestiques par année? La clé pour prévenir un incendie repose sur la préparation et les petits gestes prudents à poser au quotidien. Voici 8 conseils.
continuer la lecture
Petite famille heureuse assise sur un fauteuil entourée de boîtes de déménagement.

Location d’un logement meublé, semi-meublé ou non meublé?

En tant que locataire, plusieurs options s’offrent à vous quand vient le temps de choisir votre demeure. Opterez-vous pour la location d’un logement meublé, semi-meublé ou non meublé?
continuer la lecture
Couple heureux dans leur salon avec les clés de leur nouveau condo.

Location d’un logement temporaire : quand est-ce la solution?

Chaque année, des milliers de personnes doivent se relocaliser au pied levé, mais ne savent pas par où commencer. Comment savoir si la location d’un logement temporaire est la bonne solution?
continuer la lecture

Compare listings

Comparer